Cet index permet aux entreprises (de plus de 50 salariés) d’évaluer le niveau d’égalité entre les hommes et les femmes sur 100 points, en s’appuyant sur les critères suivants : l'écart de rémunération femmes / hommes, l'écart de taux d'augmentations individuelles, l'écart de taux de promotions (seulement pour les entreprises de plus de 250 salariés), le nombre de salariées augmentées à la suite de leur congé maternité et enfin, la parité parmi les 10 plus hautes rémunérations.

L’index d’égalité professionnelle 2021 de GTT est de 94/100

 

 

Note 2021

Barème

Indicateur 1

Écarts de rémunération

39

40

Indicateur 2

Écarts de taux d’augmentations

20

20

Indicateur 3

Écarts de taux de promotions

10

15

Indicateur 4

Pourcentage de salariées ayant bénéficié d’une augmentation au retour de leur congé maternité

15

15

Indicateur 5

Nombre de salariés du sexe sous représenté parmi les 10 plus hautes rémunérations

10

10

Total

 

94

100

 
Préalable au calcul des cinq indicateurs

  • Périmètre de l’analyse :GTT SA
  • Période de référence considérée :année civile, du 1er janvier au 31 décembre 2021
  • Nombre de salariés considérés pour le calcul : 391

Indicateur n°1 : écart de rémunération. Notre score est de 39/40

Globalement, il n’y a pas d’écart de rémunération entre les femmes et les hommes chez GTT, ni par classes d’âges, ni par statuts.

Indicateur n°2 : écart de taux d’augmentation. Notre score est de 20/20

Sur les 391 salariés concernés par l’analyse, 304 ont bénéficié d’une augmentation lors de la revue annuelle des salaires, soit près de 80%.

Indicateur n°3 : écart de taux de promotions

L’analyse porte sur les personnes qui ont eu une modification de statut ou de coefficient dans l’année. Il s’agit donc :

  • Des promotions du statut Employé au statut Agents de Maîtrise : a concerné une femme en 2021
  • du changement automatique de coefficient Cadres : 65 personnes, dont 10 femmes. La convention collective des Cadres de la métallurgie prévoit que les coefficients évoluent tous les ans pour la position PI, puis tous les 3 ans pour la position PII. A ce jour, GTT n’a donc aucune marge de manœuvre pour modifier ce mécanisme.

Indicateur n°4 : Pourcentage de salariées ayant bénéficié d’une augmentation au retour de leur congé maternité. Notre score est de 15/15

100% des salariées de retour de leur congé maternité ont bénéficié d’une augmentation

Indicateur n°5 : rémunérations les plus élevées. Notre score est de 10/10

En 2021, 4 femmes font partie des 10 plus hautes rémunérations.

L’index obtenu en 2021 étant supérieur à 75 points, la Société n’a pas besoin d’envisager des mesures correctives en lien avec le CSE.